Plaine Mutation

faire cohabiter logements
commerces et activités

« Plaine Mutation » est un projet d’espaces capables et transformables, qui fait cohabiter logements, activités et commerces.

Maintenir la mixité qui caractérise le tissu de banlieue, c’est organiser les espaces pour que la cohabitation soit possible entre des activités réputées incompatibles: par exemple organiser des mixités successives, et non obligatoirement simultanées, installer des dispositifs tels qu’un auvent séparateur dans la cour des artisans ou les vergers intégrés à une contre-allée logistique.
Le rez-de-chaussée assemble ainsi des logements adossés en pourtour d’une masse commerciale en venant leur ménager des expositions sud sur une rue paisible, tandis qu’un porche Rue du Parc construit une frontalité en structurant la circulation de la contre-allée. La recherche d’une réelle mise à bonne distance logement-activités, tantôt réalisée par une superposition classique, tantôt par une juxtaposition horizontale, fabrique des masques visuels et acoustiques. Les différents flux sont finement séparés sur un même sol: piétons sur le passage des Groux et la placette, et livraison commerce et stationnement sur la contre-allée. Le végétal, vergers ou arbres de haute tige, mais aussi arbustes, complètent le dispositif d’intégration des arrières.

Si chaque bâtiment développe une écriture architecturale particulière, l’ensemble est néanmoins conçu pour être entièrement transformable, pouvant accueillir indifféremment des logements, du stationnement ou des bureaux. Une trame constructive poteaux-poutres, une hauteur sous plafond de 2.70m ou une épaisseur de bâti de 14m, sont autant de configurations qui augmentent la durée de vie du bâtiment par sa transformabilité: modifier son logement, le diviser ou l’élargir, développer les usages communs ou au contraire les redistribuer, transformer de grands espaces en lieux redivisés.
Les logements intègrent des « poches capables » , véritables extensions de l’habitat. Ces lieux en plus, à partager et à aménager entre les habitants, grâce à la concertation mise en place par Courtoisie Urbaine: chambre d’ami, atelier de bricolage, buanderie, bureau temporaire, local associatif, ou remise pour les potagers de Vergers Urbains.