Habiter le campement

exposition sur le temporaire

 

Représenter une réalité méconnue avec des codes connus, ceux du dessin, tel est l’objet des dessins d’étude réalisés pour l’exposition « Habiter le campement » à la Cité de l’architecture et du Patrimoine à Paris. Ils inventorient, analysent, comparent, mesurent, décortiquent, déplient la réalité contemporaine du campement.  Dans le souci d’objectivité propre au dessin de relevé, outil de l’architecte, ils analysent les différentes formes du campement à la lumière d’enjeux architecturaux et urbains, comme l’organisation spatiale, la temporalité, les typologies de forme et de taille, les dispositifs constructifs, les modes de vie. Des planches tentent de brosser des constantes transversales à l’univers du campement : de l’habit et l’habitat, l’habitat conventionnel face à l’habitat campement, de la structure à l’enveloppe, des degrés de mobilité, l’explosion de l’habitat sous forme d’objets, et l’adaptation au milieu. Les planches thématiques se penchent sur une caractéristique marquante des types de campements, nomades, voyageurs, infortunés, exilés, contestataires, ou conquérants.

 

L’exposition sur le site de la Cité de l’architecture.